Assurance

Un tour dans le domaine de la finance et de l’assurance

La finance et l’assurance sont des secteurs économiques qui réunissent un grand nombre d’acteurs. Ces derniers se spécialisent dans différents domaines. Si certains sont des formateurs, d’autres proposent différents types de services ou de produits aux particuliers et professionnels. Il est primordial que les experts en matière de finance et d’assurance agissent selon la législation en vigueur.

Une réforme dans le domaine des droits des affaires

 En effet, une nouvelle mesure concernant les droits des affaires est désormais en vigueur en France. Il s’agit de la loi du 5 mars 2014. Elle comporte différentes clauses. En premier lieu, il y a la réduction des cotisations obligatoires dédiées à la formation et l’organisation d’un entretien professionnel pour chaque salarié tous les deux ans. Les chefs d’entreprises doivent se plier à ces nouvelles règles qui pourraient avantager les salariés. Ceux qui ont du mal à comprendre le contenu de la nouvelle réforme peuvent s’adresser à un spécialiste droit affaires paris (un cabinet d’étude à trouver via cette adresse  www.benaissi-avocat.fr) pour recueillir plus d’informations. 

 

Des nouveaux produits chiens et chats proposés  par Cameic et Finaxy Santé Animale

Deux entreprises spécialisées dans l’assurance animaux (un expert à votre disposition ici www.assuranceschiens.com) viennent de lancer de nouveaux produits chiens et chats dont le Zen et Zen +. On parle ici de la Cameic et de Finaxy Santé Animale. Les produits en question sont des formules d’assurance qui permettent aux propriétaires de profiter d’un remboursement de 80 % sur les dépenses occasionnées par les soins des animaux en cas d’accident ou de maladie. Les frais liés à la vaccination, le détartrage et la stérilisation sont aussi inclus dans ces deux formules d’assurance. Les assurés qui misent sur Zen auront droit à un remboursement dont la valeur peut atteindre 1.000 € par an tandis que ceux qui préfèrent Zen + recevront un remboursement plafonné à 1.500 € par an.