Finance

Les bases générales de l’assurance

L’assurance et la gestion de patrimoine au quotidien

La finance est un domaine qui touche notre quotidien dans une très large mesure, et qui mérite vraiment que l’on s’y attarde pour acquérir certaines bases. Il est en effet nécessaire d’avoir un minimum de background pour pouvoir mener à bien les transactions financières du plus simple au plus compliqué. L’assurance et la gestion de patrimoine font partie des procédures qui sont toujours utiles quelques soient nos revenus. Voici donc un petit guide pour mieux comprendre leur fonctionnement.

Par définition, l’assurance est l’activité qui consiste à fournir une prestation prédéfinie, généralement financière à une entreprise ou un individu lors de la survenance d’un risque, et ce, en échange de la perception d’une cotisation ou prime. C’est le contrat d’assurance qui fonde les droits et responsabilités de chacune des deux parties dans le cadre du consentement mutuel. Il existe trois grands types de contrats d’assurance : l’assurance de personnes, qui a pour objet de protéger la personne même de l’assuré, en cas de vie (assurance vie), en cas de décès, par assurance maladie, ou en cas d’autres risques..

Le deuxième type est l’assurance de dommages qui donne droit à une indemnité, normalement égale au montant du préjudice causé par un événement accidentel et involontaire appelé « sinistre ».

Dans cette catégorie, nous retrouvons donc l’assurance de personnes (on peut voir comme exemple de ce type l’assurance individuelle en cas d’accident), l’assurance de tiers (responsabilité civile,…) et l’assurance de biens contre les accidents, les incendies, les vols… Le dernier et troisième type est l’assurance alternative. La différence par rapport aux assurances classiques, c’est qu’il s’agit ici d’un commerce et non d’une association (comme l’cassociation des consommateurs d’Alsace par exemple). Ce sont donc plusieurs personnes qui s’associent et contribuent à former un fonds de solidarité qui gèrera la coopérative en apportant chacune une somme d’argent.

L’assurance pour les animaux

Si l’on a vu précédemment les bases générales de l’assurance, il est important de faire remarquer maintenant que ce n’est plus un service exclusivement réservé aux humains.

Effectivement, il existe actuellement les mutuelles pour chiens chez gefi-petinsurance.com qui proposent de couvrir les animaux de compagnie, généralement les chiens et chats. Tous les maîtres en conviendront, les dépenses de santé de nos compagnons à quatre pattes peuvent s’élever à plusieurs centaines d’euros par an.

On peut sans hésiter compter jusqu’à 3 000 euros de frais pour leur assurer un traitement décent et des soins adaptés au cours de leur vie. Et en cas d’accidents, l’addition est encore plus salée : pour un chien qui aurait eu le malheur de se faire renverser par un véhicule, les dépenses peuvent aller jusqu’à 1 500 euros rien que pour les opérations et la rééducation.

S’il est sujet à une maladie et qu’il faut le traiter en plus de quelques opérations, on peut compte le double de la somme citée ci-dessus. Des dépenses très lourdes donc, qui peuvent poser un sérieux problème lorsque l’on n’y est pas préparé. De ce fait, il est tout à fait judicieux de souscrire votre animal à une assurance pour couvrir les frais de santé en cas d’accident ou de maladie. Pour bien choisir la mutuelle, il faut voir un par un certains points. Le premier est d’étudier en détail les formules que les compagnies proposent (les basiques sont abordables certes, mais couvrent-elles touts les besoins ?).

La deuxième chose à faire est d’évaluer la cotisation, surtout en ce qui concerne son augmentation au fil des années. Faites montre d’une certaine vigilance quant à la franchise, ainsi qu’au taux de remboursement. Attention au délai de carence pendant laquelle l’animal n’est pas encore couvert par l’assurance.

La gestion de patrimoine pour assurer son avenir

Exit les idées reçues, la gestion de patrimoine n’est pas exclusivement réservée aux personnes ayant de gros revenus. C’est un procédé financier qui consiste à évaluer les biens d’un individu ou d’une société pour en optimiser l’usage. Le patrimoine est constitué de l’ensemble des actifs : biens immobiliers, parts d’entreprise, placement financiers,…

Il faut donc passer par sa création avant de la gérer. Pour se faire, il faut avoir recours à un conseiller en gestion de patrimoine qui se chargera de trouver les meilleurs placements financiers. Une des méthodes que l’on peut adopter est l’immobilier locatif qui consiste à acheter un logement immobilier en vue de le louer afin d’étoffer son patrimoine et de percevoir des revenus supplémentaires.

Le plus intéressant, c’est que le locataire, en versant un loyer participe au remboursement des mensualités. Il est donc important de trouver un bien qui a des chances d’être loué, contrairement à ce que prétendent certains avocats fiscalistes qui misent plutôt sur l’importance de l’acquisition.

Celle-ci n’est en fait bénéfique que si l’opération aboutit à un contrat de bail, débouchant sur un consentement mutuel garantissant au propriétaire de percevoir un loyer mensuellement. A noter que l’investissement immobilier locatif peut se faire de manière directe, par l’achat d’un immobilier neuf ou ancien, ou de manière indirecte par l’achat de la « pierre papier ».  Le deuxième pilier de la création de patrimoine est le placement.

Dans ce cas, le conseiller propose les placements de type assurance vie de son client via de grandes banques de gestion. Cette méthode pourra lui permettre de le faire accéder à des placements réservés à de grandes fortunes une fois les placements mutualisés. Il est important de s’entourer de professionnels fiables pendant toutes les procédures (huissier à Strasbourg, cabinet défiscalisation conseil,…).